Etablissement universitaire

Japon Go Full Screen

La Rencontre

Celle du mathématicien, du biochimiste et de l’artiste. Quelle belle idée poétique et politique que de réunir sur le même site trois disciplines : mathématiques, médecine, style ! Et cela, au milieu de Shinku-ku, au milieu d’immeubles souvent austères, muets, secrets… Si l’architecture est bien la pétrification d’un moment de culture, elle doit ici s’exprimer en usant de symboles et, plus que jamais, d’optimisme, de confiance dans l’avenir qui va ici se fabriquer.L’immeuble doit appartenir à la famille du quartier et en même temps exprimer sa différence. Pour cela, il prend extérieurement pour l’essentiel le costume gris et strict de la plupart de ses voisins, parallélépipède bien proportionné, à la peau vibrante, constituée de lames orientables épaisses et grises qui permettent de prendre le soleil ou de s’en protéger, une sorte de store vénitien à l’échelle de Tokyo, mais solide, très solide. L’immeuble sort de l’épaisseur du sol : il est entouré par un vide qui éclaire un sous sol vivant voué aux commerces.
Depuis ces commerces on découvre un espace central spectaculaire qui révèle que l’immeuble n’est pas un monolithe mais en réalité trois immeubles d’essence différente. Seule la carapace urbaine extérieure est commune. A travers les failles vivantes de cette carapace apparaissent trois architectures qui se contemplent et dialoguent dans une grande proximité. On sent qu’il y a de la complicité et du plaisir à se regarder. On comprendra très vite qui est qui : le mathématicien endosse sa structure de cristaux transparents discrètement lignée de chiffres et de formules ; le biochimiste (le docteur) mélange le blanc chimique aux structures végétales et vertes qui évoquent les cellules vivantes ; le styliste se pare d’une cape qui ondule et chatoie de couleurs soyeuses… La lumière entre dans ce monde qui s’ouvre sur le ciel par trois côtés sur près de cent mètres de hauteur. Vu de l’extérieur, ce monde intérieur est mystérieux, énigmatique. D’où une curiosité suscitée qui devrait alimenter un vrai désir : celui d’aller voir ce qui se passe, ce qui se raconte dans cette rencontre.
Jean Nouvel

STATUT Non construit. 2004
ADRESSE 1-7-3 Nishi shinjuku, Shinjuku-ku, Tokyo, Japon
MAITRISE D'OUVRAGE BAUHERR ; Mode Gakuen
MAITRISE D'OEUVRE Jean NOUVEL - Ateliers Jean Nouvel
ARCHITECTE LOCAL Obayashi
CHEF DE PROJET Toshihiro KUBOTA 
ARCHITECTES Junichi YOKOBORI (Obayashi ), Stefan MATTHYS, Frederic BERTHIER, Christian BRIMMER
IMAGES DE SYNTHESE Artefactory, Toshihiro Kubota
TYPE DE MISSiON Concours esquisse, façade design
PROGRAMME Etablissement universitaire privé comprenant 3 écoles (Mode, Informatique, Médecine), hall d’entrée, auditoriums, boutiques, parking et locaux techniques
SURFACES UTILES 67 200 m² 
Ecole de la Mode : 9 000 m²
Ecole informatique : 12 000 m²
Ecole de Médecine 12 000 m²
Auditoriums et Hall d’entrée : 10 200 m²
Boutiques : 9 600 m²
Parking et locaux techniques : 14 400 m²