Onyx

France Go Full Screen

Le contexte : d’un côté, le parking est légèrement orienté vers le lac, et est entouré par un supermarché – plus de 4 hectares – et l’usine. De l’autre côté, un parc conçu pour des flâneries autour du lac. Ainsi, une totale dichotomie existe sur ce site : du coté nord, la vision d’un enfer créé par l’homme ; au sud, la vision d’un paradis naturel. Le centre culturel au milieu équilibre ces deux mondes, il n’existe pas par lui-même – même par son échelle et sa position déséquilibrée, il ne peut résoudre la contradiction du site. Son positionnement essaie de donner une continuité essentielle à la cohérence générale du site. La proposition est d’intensifier les caractéristiques particulières de chaque élément, synthétique et végétal pour jouer avec le contraste absolu et libérer une image forte et poétique à travers la tension de ces contrastes. Il n’y a pas de rupture entre le parking et le lac ; Il y a à la place une superposition. Le parking est un élément paysagé en lui-même, portant les signes de l’urbanité et de l’artificiel. Le Centre Culturel est ainsi placé dans le parking et le Centre Aquatique le long du lac. Le volume du Centre Culturel s’élève à partir du parking, contrastant avec son site :il est cubique, compacte, dense et épais. Il n’y a pas d’élément comparatif avec les immeubles environnements, ni dans l’échelle, ni dans le volume. Il habite le parking sans en être une partie intégrante. Il est noir, mais lumineux et aux angles nets. L’épaisseur du bâtiment est rendue par l’épaisseur de son obscurité et apparaît comme un bloc monochrome. L’entrée se fait du côté lac par un hall qui mène à un espace à double hauteur des salles d’exposition situées en dessous. Seule la pièce principale, le cœur du bâtiment se distingue par une finition couleur gris métallique. Les inscriptions colorées sur le sol donne une lecture multicouches de l’espace : rouge pourpre du rideau de spectacle, cuivre courbé et perforé pour les balcons. Ces couleurs cassent l’image d’un espace polyvalent courant.

STATUT Inauguré en 1988
LIEU Saint-Herblain, France
DATES 1987-1988
SURFACE UTILE 3 900m2
PROGRAMME
Une salle de spectacle polyvalente de 600 places, des salles de réunion et d'exposition
MAÎTRISE D'OUVRAGE Commune de Saint Herblain
MAÎTRISE D'OUVRAGE DELEGUEE  Sela
EQUIPE ARCHITECTURALE
Myrto Vitard , Jean Nouvel et Associés
CHEFS DE PROJET 
Jean-Michel Reynier (phases études)
Frederique Monjanel (phase chantier)
ECONOMISTE Sery Bertrand
EQUIPE MISSIONNEE
SCENOGRAPHIE Jacques Le Marquet, Groupe Acora
FLUIDES Inex Ingénierie
ELECTRICITE Cegef
ACOUSTIQUE Eric Viivie
PLASTICIENS Clotilde Barto, Bernard Barto