Fondation Cognac-Jay

France Go Full Screen

L’histoire à succès de Cognacq-Jay est typique de la seconde partie du XIXième siècle. Partant de zéro, le couple a bâti une fortune importante dans le domaine des grands magasins. Leur héritage laissé à la ville de Paris consiste en plusieurs magnifiques bâtiments, l’un d’entre eux, et non des moindres étant le grand magasin de la Samaritaine situé sur les bords de Seine près du Pont Neuf. En l’absence d’un héritier, le couple créa la Fondation Cognacq-Jay pour perpétuer ses activités. Car à côté de leur commerce, ils étaient très actifs et généreux, et pour le moins quelque peu paternalistes. La Fondation, à ce jour, gère une maternité, un hôpital pour enfants, un orphelinat, une école professionnelle, un arboretum, sans oublier un musée d’Arts, une agence immobilière et une maison de retraite à Rueil. Autrefois pension de jeunes filles, puis couvent, le bâtiment de Rueil est depuis longtemps un maison de retraite. Avec le vieillissement du bâtiment néo-classique du XIXième siècle et l’évolution des normes de sécurité et des exigences sanitaires dans le domaine, il a fallu envisager de sérieux travaux. La décision de doubler la capacité des équipements vient s’y ajouter. La question a été posée directement ; un nouvel équipement de volume et de capacité égale vient se greffer comme un jumeau avec une galerie à trois niveaux qui le relie à la partie ancienne. Les nouvelles constructions se rapprochent de la typologie du bâtiment ancien jusqu’aux toits en forme de selle, à l’exception des techniques et des matériaux utilisés qui sont strictement contemporains ; façades en verre moulé avec écrans solaires sur des structures en béton. L’agrandissement a permis de libérer tous les espaces au rez-de-chaussée : ces espaces sont totalement utilisés pour des activités en journée, restaurant, bibliothèque, rassemblements, etc. Les étages supérieurs abritent les chambres et les espaces de soins médicaux. Le nouveau bâtiment dans son bardage en bloc de verre brillant a été adouci à l’intérieur au moyen de chaleureux planchers de bois, de peintures murales, de même que d’ éclairages indirects de confort.

- Statut : realisé
- Lieu : Rueil Malmaison, France
- Dates : 1999
- Surface Utile : 6 000m 2
- Programme : Extension et réhabilitation d'un foyer de personnes agées 102 chambres
- Coût de Construction : 50 000 000frf,
- Maîtrise d'ouvrage : Fondation Cognac-Jay

Equipe Architecturale
- Chefs de Projet : Didier Brault
- Architectes : Beth Weinstein, Isabelle Agostini, Jean Philippe Godin, Michel Calzada, Olivier Davenier
- BET généraliste : GEC
- sécurité : CASSO