Carnegie Science Center

Etats-Unis Go Full Screen

Impact(s)

Pour que l’image du Carnegie Science Center soit forte et positive, il faut se défaire du faible et du négatif. Or l’image de l’actuel bâtiment n’est pas assez valorisante et identitaire. Il est donc indispensable de la modifier et souhaitable de la faire oublier.
La lisibilité du site depuis les principaux points de vue de Pittsburgh est médiocre. Il faut la doper. D’autant plus fort que la construction d’un nouveau stade impose une échelle voisine qui écrase le bâtiment et le site du Carnegie Science Center.
En conséquence, je propose de phagocyter le bâtiment actuel par un nouveau bâtiment-signal qui sera construit au dessus de l’existant, et annihilera sa silhouette actuelle pour y substituer une architecture franche, complexe et singulière qui s’avancera sur l’eau pour mieux conquérir la vue sur la ville et devenir un nouveau symbole architectural de Pittsburgh.
L’impact de cette architecture sera renforcé par sa hauteur qui dépassera légèrement celle du stade voisin. L’avantage de cette solution est aussi de dégager un grand parc.
Un parking linéaire sur plusieurs niveaux neutralisera la présence visuelle du stade et créera une promenade couverte le long du parc.
Ce parc sera un nouveau paysage cultivant sa relation à l’eau et planté d’une végétation épaisse, dense, étagée, véritable forêt d’aventure dans laquelle on découvrira des ruines industrielles, des labyrinthes, des jardins de lumière, des serres scientifiques, des petites cascades.
Ce parc devient partie intégrante du parcours muséographique.
Le nouveau bâtiment est un belvédère sur la ville, la rivière, mais aussi sur le nouveau paysage planté.
Accessible par un nouveau hall sur deux niveaux en connexion avec le parking, il se visite de haut en bas, de grands ascenseurs propulsant le visiteur au dernier étage d’où il peut enchaîner les différentes expositions en descendant vers les niveaux d’éducation ou d’accès aux sallesde cinéma.
Le bâtiment existant est équipé de nouveaux accessoires, grills en plafond, stores, cimaises, terrasses. Il est repeint aux couleurs du nouveau pour parachever la phagocytation. Les couleurs sont celles de l’acier en relation, d’une part, avec l’histoire de Pittsburgh, d’autre part, avec l’architecture du nouveau projet qui est l’expression d’une architecture de métal : porte-à-faux, empilages, structures, escaliers, etc.
Les couleurs du nouveau Carnegie Science Center sont celles des aciers de Pittsburgh, gris éléphant et or pâle mat qui habille les ponts.
La vue depuis Pittsburgh est un monochrome orangé, la vue depuis le parc nord/nord-est est un monochrome anthracite.
Un restaurant panoramique fondra ses parois de verre dans des transparences ambrées et dorées, créant de l’intérieur la vue optimiste de certaines lunettes de soleil.
L’architecture est la mise en espace d’un organigramme. La forme définitive s’élaborera entre client et architecte en précisant le programme. Le concept est tel que tout est intégrable.
C’est une architecture de l’efficacité et une esthétique de l’efficacité. Pour mieux assurer le double impact recherché d’une présence majeure dans le paysage de Pittsburgh et d’une trace indélébile dans la mémoire des visiteurs.
Jean Nouvel

STATUT Non construit. 2001-2005
ADRESSE Pittsburgh, Pennsylvanie, Etats-Unis
MAITRISE D'OUVRAGE Privée. Carnegie Museums of Pittsburgh
MAITRISE D'OEUVRE Jean NOUVEL - Ateliers Jean Nouvel
CHEF DE PROJET Hala WARDE
ASSISTANTS CHEF DE PROJET Stacy EISENBERG, Olivier DAVENIER
ARCHITECTES Julie FERNANDEZ, Marie MAILLARD, Markus FRANK, Pascaline PARIS, Kirsi MARJAMAKI, Vincent LAPLANTE, Nick GILLILAND, Paul MARTIN
INGENIEURS Over Arup (Paul Nuttall)
CONSULTANTS
TV : CB TV, Vladimir Donn
Scénographie : Ducks Sceno ( Stéphane Maupin)
​PROGRAMME Extension du musée des sciences existant, amélioration des structures d'accueil (magasins, restauration, vestiaires, entrée et comptoirs de vente), espaces d'expositions temporaires et permanentes, bureaux, espaces éducatifs (planetarium, theatre, Omnimax et ateliers), archives
TYPE DE MISSION Concours. Projet lauréat
SURFACE SHON 21 350 m² après extension