Brooklyn Hotel

Etats-Unis Go Full Screen

Le miroir de Manhattan
Dans les contes de fées, la sorcière empêche la belle princesse de se regarder dans un miroir, seul moyen de révéler sa beauté. Se délecter de sa propre image, être sûr de sa splendeur est un tel plaisir qu’il a été élevé au rang de péché. L’occasion est ici trop belle de tendre à Manhattan le miroir de Narcisse : regarde toi, délecte toi! Déjà à Fulton, le River café était un éclat de ce miroir. Mais avec le River hôtel, le phénomène change d’échelle : c’est River café puissance dix !
Les cadrages panoramiques sont allongés au maximum, les verres sont si grands et si clairs qu’on se demande s’ils existent, les images s’étirent et se dédoublent dans des miroirs, le jeu entre l’image réelle et l’image virtuelle est permanent.
Les chambres sont conçues comme d’immenses loges sur Brooklyn bridge et Manhattan, ou sur Manhattan bridge et Williamsburg bridge. La force de l’impression vient aussi de la puissance des premiers plans que sont les ponts en contraste avec la précision et la finesse des silhouettes en arrière-plan : de la Statue de la Liberté à l’Empire State Building en passant par la précieuse accumulation des sommets des gratte-ciel. D’autres chambres utilisent la vue en contre-plongée sur Manhattan bridge pour mieux faire ressentir ses incroyables dimensions. En fait, le River hôtel est un pont entre deux ponts. Un pont pour regarder les ponts et la ville comme on pourrait le faire depuis un navire. Il est implanté dans la stricte logique des “piers” de New York, dans le respect des trames urbaines orthogonales qui viennent rencontrer l’eau. Il allonge le plus loin possible sa façade allant ainsi au-dessus de l’eau comme s’il avait le désir de rejoindre Manhattan, geste symbolique d’un quai qui se sent plus habitant de Manhattan que de Brooklyn.
Ici, la passerelle ouest, hall de l’hôtel, développe une fenêtre de plus de cent mètres de long pour regarder l’autre rive. Ici, même les salles de cinéma revendiquent leur situation : à l’entracte l’écran se soulève et donne à voir le célèbre skyline et les fameux ponts. Ici, même le health-club se développe et se dynamise en passant sous le Manhattan bridge et en soulevant ses étages derrière un mur de verre de vingt mètres de haut directement sur l’eau. Quant aux commerces, ils habitent les quais et accompagnent la promenade au bord de l’eau.
C’est ainsi que vous verrez, au pied du pont de Brooklyn, un petit quartier de Brooklyn qui, à force de regarder Manhattan, est devenu Manhattan.
Jean Nouvel

- Statut : Non -réalisé
- Lieu : Main Street Pier, Brooklyn, New York
- Dates : Mai 1999
- Surface hors oeuvre : 35 000 m2
- Type de commission : Privée
- Programme : Hôtel de 250 chambres, magasins, cinéma
- Coût de construction : 88 000 000 €, 80 000 000 $
- Maîtrise d'ouvrage : Two Trees Management Co. ,David Walentas
Equipe architecturale
- Chef de projet: Brigitte Metra
- Architectes: David Fagart, Nicolas Baehr, Jane Landrey, Kirsi Marjamaki, Eric Nespoulos, Aldrick Beckmann, Joon Paik
- Architecte local : Beyer Blinder Belle, John H.Beyer
Equipes missionnées
- Ingénieurs : Ove Arup and Partners, Paul Nuttall
- Consultant Cinema : JSS Advisors, LLC
- Maquettes : Jean-Louis Courtois, Etienne Follenfant
- Photos du site : Philippe Ruault