A PHP Error was encountered

Severity: User Warning

Message: Invalid EE Conditional Variable: {if "

STATUT Construit. 1999-2005
ADRESSE Madrid, Espagne
MAITRISE D'OUVRAGE Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofia (MNCRS), Ministère de la culture
MAITRISE D'OEUVRE Jean NOUVEL - Ateliers Jean Nouvel
CHEF DE PROJET Alberto MEDEM
ASSISTANT CHEF DE PROJET Gianluca FERRARINI, David FAGART
ARCHITECTES
Projet : Anne LAMIABLE, Jeremy LEBARILLEC, Sergio NOERO, Florence RABIEZ, Sophie THUILLIER

Exécution : Gian-Luca FERRARINI, Anne LAMIABLE, Agustin MIRANDA, Carlos NOGUEIRA, Adelino MAGALHAES, Eloisa SILES, Marcos VELASCO, Fermina GARRIDO, Antonia GARCIA, Rafael CAÑIZARES, Barbara BELLOSO, Higinio ESTEBAN, Javier PIEDRA, Raul PLEITE, Camila CAMPO.
CONSULTANTS
Economiste : Rafael Guijarro
Structure : Esteyco
Fluides : JG Asociados
Maquette : Jean-Louis Courtois
Images de synthèse : Artefactory
Perspectives : Didier Ghislain
TYPE DE MISSION Concours sur esquisse; projet lauréat
PROGRAMME Extension du musée, deux espaces pour expositions permanentes, auditorium de 500 places, librairie, cafeteria, restaurant, bureaux
SURFACE SHOB 23 800 m²

"}

Filename: libraries/Functions.php

Line Number: 2749

Jean Nouvel

Extension du Musée Reina Sofia

Espagne Go Full Screen

Dans l'ombre de "La Reina Sofia"

Dans l’ombre, oui, car il ne s’agirait pas de faire de l’ombre au musée lui-même. Il doit dominer. Clairement. La grande bâtisse austère “assiégée” par ses ascenseurs de verre est le lieu où sont protégés les chefs-d’œuvre de notre art récent. Elle doit imposer sa force avec simplicité et évidence. Et nous devons faire allégeance, exprimer notre respect et notre appartenance. Le musée s’étend. Son territoire s’agrandit. Il annexe une partie du quartier. Il ne souhaite pas le bousculer, le traumatiser, tout au plus l’adapter et évidemment le valoriser.
Mais ce n’est qu’un préalable, l’inscription de toute architecture contemporaine dans un site construit pré-existant ne sera pleinement réussie que si elle contribue à valoriser ce qui l’entoure et si, en retour, elle tire sa valorisation de son entourage immédiat.
Je propose une intervention douce, naturelle. Le musée prend sous son aile un îlot triangulaire à l’ouest, trois ou quatre immeubles et quelques arbres : si ces immeubles changent, ils restent approximativement à la même place, le rapport n’est pas fondamentalement changé avec les architectures voisines, simplement ils vont dégager la façade ouest du musée. L’ avant-corps de cette façade, doublé en acier, sera entouré de verre protégeant projecteurs et écrans. Cette petite tour de verre complète la petite famille de celles qui déjà ponctuent les autres façades du musée.
Extension, c’est une extension, le socle de pierre et de granit du musée est étendu au nouveau territoire et ce matériau est à nouveau étendu à l’ensemble des sols des salles d’expositions temporaires, de la bibliothèque, du restaurant et des bureaux.
Des bâtiments précédents, il reste symboliquement deux murs, pas pour leur beauté, plutôt pour affirmer le sens des mutations. L’essentiel des arbres est aussi conservé. Mais les trois nouveaux bâtiments mutants s’organisent autour d’une cour. Ils ont chacun un programme dominant. Au sud, le premier est celui de la bibliothèque ; le deuxième, à l’ouest, est celui des rencontres - auditorium, salle du protocole, bar restaurant - le troisième, au nord, est celui des expositions temporaires, le seul en connexion directe avec le musée-mère. Ils s’arrêtent tous en terrasse. Terrasses publiques et terrasses de bureaux. La bibliothèque cherche la lumière et l’ombre, lumières zénithales diffusées par des coupoles suspendues en verres épais et travaillés, de grands vitrages sont rayés par des stores d’acier perforé au profil calligraphié, petits raffinements qui créent l’intimité et la qualité de lumière propice à l’étude.
L’auditorium et les salles de rencontres sont singularisés par leur forme, héritée de la typologie scénographique. Ecrin aux formes tendues et aux angles arrondis, entouré de terrasses foyer.
Les expositions temporaires sur trois niveaux proposent des espaces variés, faciles à utiliser de façon contrastée. C’est une polyvalence créée à partir de géométries différenciées où, avec quelques cimaises d’orientation, on peut changer complètement les circuits et les espaces. Un espace central très haut, un espace latéral très bas (pour dessins, vidéos ou installations), des murs doublés pour intégrer le matériel audiovisuel ou créer des profondeurs, une très grande salle éclairée totalement. Tout cela avec des possibilités d’ouverture sur la cour et des éclairages occultables sur les murs ou les plafonds....
Le public peut prolonger la visite par une promenade sur les terrasses et sous l’aile, sous le toit. Un toit précisément perforé pour amener la lumière naturelle dans la bibliothèque, les expositions et dans la cour. Une aile rouge brique légèrement brillante qui reflète de façon imprécise la façade du musée et les arbres. Une aile sous laquelle on découvre le ciel en reflets et en transparences, une aile unificatrice qui ne touche pas le musée mais s’arrête à moins d’un mètre pour laisser passer un rai lumineux, une aile dont la sous-face correspond exactement à l’entablement de l’avant dernier étage du musée...
Pour s’étendre, le musée a déployé une aile, une aile légère de la couleur des toits, une aile protectrice et amicale pour mieux signifier au visiteur qu’il veille sur lui.
Jean Nouvel/span>

STATUT Construit. 1999-2005
ADRESSE Madrid, Espagne
MAITRISE D'OUVRAGE Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofia (MNCRS), Ministère de la culture
MAITRISE D'OEUVRE Jean NOUVEL - Ateliers Jean Nouvel
CHEF DE PROJET Alberto MEDEM
ASSISTANT CHEF DE PROJET Gianluca FERRARINI, David FAGART
ARCHITECTES
Projet : Anne LAMIABLE, Jeremy LEBARILLEC, Sergio NOERO, Florence RABIEZ, Sophie THUILLIER

Exécution : Gian-Luca FERRARINI, Anne LAMIABLE, Agustin MIRANDA, Carlos NOGUEIRA, Adelino MAGALHAES, Eloisa SILES, Marcos VELASCO, Fermina GARRIDO, Antonia GARCIA, Rafael CAÑIZARES, Barbara BELLOSO, Higinio ESTEBAN, Javier PIEDRA, Raul PLEITE, Camila CAMPO.
CONSULTANTS
Economiste : Rafael Guijarro
Structure : Esteyco
Fluides : JG Asociados
Maquette : Jean-Louis Courtois
Images de synthèse : Artefactory
Perspectives : Didier Ghislain
TYPE DE MISSION Concours sur esquisse; projet lauréat
PROGRAMME Extension du musée, deux espaces pour expositions permanentes, auditorium de 500 places, librairie, cafeteria, restaurant, bureaux
SURFACE SHOB 23 800 m²